Diagnostic

Plutôt qu’opposées, ces deux entités - la ville et la campagne - semblent étroitement liées. Nombres de paysages reflétant cette imbrication ont effectivement été photographiés par les habitants de Haute Mayenne tels que les entrées de bourg, les friches et dents creuses, les infrastructures liées à l’étalement urbain... Les ateliers publics ont également appuyé cette approche. C’est pourquoi cette fiche, qui se veut le reflet de ces discussions, tente d’interroger les liens que peuvent entretenir la ville et la campagne

 

ENTRÉES DE BOURG

Point d’entrée des visiteurs, elles reflètent le soin apporté au cadre communal. Surtout, en tant qu’espace tampon entre bâti et espace agricole, elles permettent d’intégrer un village, une ville au sein de l’entité paysagère à laquelle il/elle appartient : ici, le bocage.

Qu’en dites-vous?


«Maintenant, les entrées de villes, c’est toutes les mêmes en France.»


«Il faut développer des modèles publicitaires moins nuisibles pour les paysages urbains.»


Des questions?!


> Comment éviter la dé-naturation des entrées de bourg avec la visibilité importante des réseaux et  panneaux divers ou encore avec la destruction des milieux naturels ?


> Comment penser une ambiance de l’entrée de bourg propre à la commune, en cohérence avec l’identité paysagère du territoire ?

FRICHES ET DENTS CREUSES
 
L’évolution du tissu notamment économique et démographique se matérialise au sein des paysages par l’apparition d’espaces (bâtis ou non bâtis) abandonnés, qu’ils soient en milieu urbanisés ou non. Les paysages de Haute-Mayenne se caractérisent par une présence visible de friches artisanales et industrielles, d’habitations abandonnées et de dents creuses (interstices urbains).

Qu’en dites-vous?


« Il faut redensifier et construire à la place des ces verrues qui dénaturent les communes, au lieu d’étaler toujours plus les constructions. »


«Moi, on me donne un endroit comme ça, je suis ravi, j’en fait un lieu artistique!»


Des questions?!


> Quelle gouvernance entre le public et le privé pour la prise en charge des friches et des dents creuses ?


> Comment penser l’avenir des bâtiments abandonnés : favoriser leur destruction ou leur reconversion ?



> Quel accompagnement pour de tels projets ?


> Comment encourager la réappropriation de ces lieux par la population ? Des idées créatives présentes telles que la reconversion de ces sites en lieux culturels, de loisirs …


> Comment anticiper les changements en termes d’occupation de l’espace, suite, par exemple à l’évolution d’une activité ?

ETALEMENT URBAIN

L’étalement urbain désigne le phénomène de développement des surfaces urbanisées (lotissements, zones d’activité, …) en périphérie des villes et villages. On parle aussi de périurbanisation.

Qu’en dites-vous?


«On continue de détruire des champs autour des villes alors qu’on pourrait bâtir sur toutes les friches qu’on a dans les bourgs !»


«Il faut arrêter de consommer tous ces terrains agricoles qui réduisent peu à peu notre bocage.»

Des questions?!


> Comment valoriser les alternatives existantes comme la densification des villes, des centres-bourgs ? Comment sensibiliser élus et habitants à ces alternatives ?


> Comment améliorer et utiliser au mieux les outils existants, comme le Plan local d’urbanisme (PLU) communal/intercommunal, les SCOT, pour le réguler, mieux le réfléchir ?


> Quels sont réellement les impacts quantitatifs et qualitatifs de la périurbanisation, qu’ils soient d’ordre socio-culturel, environnemental, énergétique ou économique ?



ENJEUX :

 

Socio-cuturels
> Considérer l’identité des habitants et leur attachement au bocage. Initier une mixité (sociale et des activités) pour favoriser le «vivre ensemble» et permettre une meilleure accessibilité aux services.


Environnementaux
> Limiter l’étalement urbain; préserver les continuités écologiques entre ville et campagne.

 

 

Economiques
>  Limiter la consommation des terres agricoles tout en répondant aux attentes des entreprises et habitants désirant s’installer.


> Redessiner les liens productifs entre ville et territoires ruraux.


Liés à la gouvernance
> Définir des principes paysagers  assurant la continuité entre les centre-bourgs et leurs alentours. Clarifier les ambiguïtés entre les domaines publics et privés pour une meilleure régulation de l’étalement urbain.


> Favoriser les démarches de concertation afin de faciliter l’ancrage et l’appropriation des projets.


Diagnostic
Cliquez sur le lien et téléchargez les pages sur le dialogue ville-campagne
URBANISME_VilleCampagne.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

(Pour affiner les résultats, ajoutez des guillemets au début et à la fin de votre recherche).

 Ce site est géré par l'équipe du Conseil de développement de Haute-Mayenne.

 

Partagez !

 

Avec le soutien de:

[cliquez sur les logos pour les agrandir]