Diagnostic

Des paysages sensibles, en passant par les paysages temporaires, aux paysages numériques : aborder le paysage est un vaste champ… ! Effectivement de nouvelles formes se développent, viennent compléter les approches plus classiques des paysages, pour mieux comprendre ce qu’ils entendent…

 

PAYSAGES DU SENSIBLE

Nos sens participent à notre perception des paysages. Pour exemple, l’organisation des odeurs (les usines de traitement des eaux usées, les déchetteries, …), des sons (le chant des oiseaux, le bruit des transports, le son des cloches…), ou encore des phénomènes lumineux (l’éclairage public,…), thermiques (les espaces venteux, froids, l’ensoleillement…), des mouvements des corps (les espaces de passages, de stationnements,…), contribuent à caractériser l’ambiance des paysages (agréables, repoussants, apaisant…). De fait, ces éléments influent sur la fréquentation des espaces, qu’ils soient en ville ou à la campagne.

De plus, l’appropriation par un public de plus en plus large de média tels que la photographie, le cinéma, internet, radio, etc., dessine également d’autres types de relations aux paysages. Par leurs messages, leurs regards particuliers, ils dévoilent des éléments des paysages. Ils réveillent l’image du territoire…


Des questions ?!


> Comment mieux prendre en compte ces dimensions sensibles (paysage sonore, olfactif…) dans les outils d’aménagement existants ?

> Comment exploiter au mieux les apports des médias évoquant la Haute-Mayenne ? (livres, films, photographie, enregistrement de sons…)

> Comment ceux-ci peuvent dévoiler des images du territoire, donner une approche originale, voire décalée des paysages de la Haute-Mayenne et ainsi être des outils d’appropriation pour ses habitants et ses visiteurs ?



PAYSAGES NUMÉRIQUES

Les paysages de Haute-Mayenne dévoilés…en quelques clics ?! Les outils numériques, de plus en plus présents dans notre quotidien, plus particulièrement ici ceux du web, ou encore ceux de la téléphonie mobile (« smartphone », tablette numérique…), sont aujourd’hui mobilisés pour favoriser la découverte des territoires.


Réels supports faits par et pour les internautes (diffusions de vidéos, commentaires, de musique, forums, cartes…), les outils du web permettent la découverte des territoires in situ (de l’intérieur). On peut y observer des dynamiques locales en analysant la présence des acteurs du territoire (habitants, entreprises, collectivités, associations…) ou encore des discours, images diffusés sur le web par les internautes du/hors territoire.
En ce qui concerne une approche extérieure

 

«Paysage de Haute-Mayenne» sur Google image



(ex situ), les outils du web influent sur les choix (de migrations résidentielles, touristiques…). Ils s’agencent comme une fenêtre ouverte sur les paysages du territoire.
La forme et le contenu des sites, blogs, réseaux sociaux ont donc toute leur place dans l’écosystème local (au sens large). Ils augmentent notre réactivité et donc influent sur notre représentation et appropriation du territoire.

Des questions ?!
> Comment mesurer la réalité numérique du territoire qualitativement et quantitativement ? Quelle est l’emprunte numérique des acteurs du territoire de la Haute-Mayenne (associations, entreprises, institutions, habitants) sur la toile ?


> Le paysage numérique du territoire (via Internet) est-il facilement saisissable ? Quels outils peuvent être mis en place pour mieux valoriser ce paysage numérique ?


> Comment Internet peut-être un outil facile d’appropriation du territoire par les habitants et ses visiteurs?


> Comment les outils du web (Youtube, cartes, wiki…) peuvent révéler des images d’un territoire (des connaissances, des valeurs, des

sensibilités, du patrimoine*…) ?


> Le web, un support pour faire participer les internautes sur l’évolution possible des paysages physiques ?

 

 


     Festival Les Arts Borescences, Mayenne

PAYSAGES ÉPHÉMÈRES


« Éphémère : qui dure peu de temps ». Les paysages sont aussi marqués par le rapport au temps. Ce rapport peut-être court voire instantané. «Flash mob», «Événements»,

«Festivals en plein champs», «Marchés alimentaires hebdomadaires»… fleurissent en fonction de la saison dans nos paysages soit pour sensibiliser, divertir, ou encore répondre à des besoins concrets...  Souvent souples, légères, adaptables, leurs infrastructures nous invitent à imaginer le territoire d’une autre manière pour qu’ils répondent au mieux aux attentes des habitants.

Des questions ?!


> Comment valoriser les paysages éphémères comme de réelles composantes du territoire?


> Comment intégrer au mieux les paysages éphémères dans les outils d’aménagement du territoire?


> Une approche plus souple, moins couteuse et plus créative pour répondre aux besoins de la population ?


> Ces paysages éphémères seraient-ils des plateformes d’expérimentation, qui peuvent servir de bases d’études avant la mise en place de projet d’aménagement à plus long terme?

 

 

 

 

Panneau à l’entrée d’un village



ENJEUX :

 

Socio-cuturels
> Questionner le rapport  qu’entretiennent les habitants avec leur territoire à travers différents modes de perception.

Environnementaux
> Valoriser l’approche sensible des paysages afin de réinterroger la relation que l’Homme entretient avec son environnement.


> Expérimenter des aménagements légers et/ou éphémères  qui répondent à l’évolution des modes de vie tout en limitant l’impact des projets sur l’environnement.

 

 

Economiques
> Valoriser la prise en compte de ces paramètres sensibles pour stimuler l’attractivité, l’innovation en se basant sur une image enrichie du territoire.

Liés à la gouvernance
> Développer des outils qualitatifs permettant de récolter les impressions des habitants et de baser les projets sur la perception qu’ils ont de la Haute-Mayenne.


Diagnostic
Cliquez sur le lien et téléchargez les pages sur les formes émergentes
PAYSAGE_FormesEmergentes.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

(Pour affiner les résultats, ajoutez des guillemets au début et à la fin de votre recherche).

 Ce site est géré par l'équipe du Conseil de développement de Haute-Mayenne.

 

Partagez !

 

Avec le soutien de:

[cliquez sur les logos pour les agrandir]